AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ϟ Parchemins écrits : 93
ϟ Drachmes : 139

avatar
R. Chioné Taylor
    Yes or No
      Et si j'étais le méchant ?
MessageSujet: Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan] Ven 3 Aoû - 20:45
Les souvenirs sont une grande part de notre vie. On avance et on laisse des brides de souvenirs dans un tiroir. Il suffit de sentir une odeur – ou encore de revoir un lieu - pour revivre un moment. Chioné l’avait bien compris depuis le temps. Ses yeux pouvait se poser sur sa sœur. Elle la voyait grandir sans se rendre compte des changements qu’elle avait pu faire. Il y a aussi les choses qu’on regrette et qu’on finit par oublier. C’est une de celle-ci qui venait prendre le monopole dans la tête du centurion. Comment avait-elle pu craquer aussi facilement ? Elle devait pas tomber sous son charme ! Jamais. Les rumeurs…C’était ça qu’elle retenait souvent et qui servait au passé de revenir lui donner une baffe pour lui dire que ça s’était passé. La fille de Mercure avait embrassé un fils de Mars. C’était aussi simple que ça. Elle se retenait de le regarder et évitait de le croiser. Chioné l’avait couvert sur une de ses sorties, sans qui le lui demande. Impulsive et spontanée, elle regrettait ses deux traits de caractère sur le moment. Ses pensées continuèrent pendant qu’elle marchait seule pour se rendre vers le tunnel Cadlecott. Un bref soupire s’échappa de sa bouche. Il fallait arrêter de penser à ça. Sa main alla se refermer sur la manche de son glaive pour se rendre dans le tunnel et faire une inspection. Généralement, il était deux pour faire ça, mais son compagnon était malade comme un chien. Elle avait préféré du coup partir seule au lieu d’attendre durant des heures pour un prochain ordre arrive.

Arrivée vers la grotte, elle prit un bout de bois - une torche - et de quoi l' allumer dans sa poche pour s’aventurer dans l’obscurité du tunnel. Elle allait abandonnée la tiédeur de la nuit pour rentrer dans une grotte obscure et glaciale. Normalement, c’était une ronde de routine. Grâce à la protection des dieux, il y avait rarement des montres et s’il arrivait à rentrer dans ce lieu. Ils étaient complètement endormis. Il suffisait de leur planter la lame dans leur corps pour les voir disparaître en poussière dorée. Par les dieux, elle remerciait le ciel que ce soit aussi simple. Il fallait juste voir s’il y avait pas de gêneur ou autres. Serrant le manche de la torche, elle décida de s’aventurer pour voir la lumière de l’extérieur disparaître et laisser la torche l’éclairait. C’était vraiment lugubre. Chioné n’était pas du genre à être pétrifiée par la peur, mais c’était dans ces moments là où elle regrettait et voulait rebrousser le chemin pour prendre l’option de facilité. Ses nerfs commencèrent à être à vif et la peur commençait à s’emparer d’elle. La centurion entendait par moment des rochers tomber dans une galerie. Elle décida d’avancer en prenant son courage à deux mains pour élever la voix.

« Il y a quelqu’un ? »

Sa voix résonna comme un écho pour disparaître dans le silence. Elle continua d’avancer prudemment pour voir de la lumière. Elle continua de s’approcher pour voir une torche par terre, sauf qu’il y avait personne. Des milliers de questions se posèrent dans sa tête : Qui est-ce ? Qu’est-ce que ça fait là ? Il y a une personne ? Ou des personnes ? Elle tourna avec sa torche pour finalement sentir une personne derrière elle. Elle ne put se retenir de sursauter en faisant volte-face et pointer de ses flammes la personne en reculant. Je ne suis pas obligé de vous préciser qu’elle n’a pu résister un hoquet de surprise. Il lui fallut un petit moment avant de reconnaître la personne. Elle se mit la main sur le cœur en essayant de se reprendre de ses surprises.

« Mes dieux… Ne me refait plus jamais cette peur… »

La jeune femme finit par sourire. C’était vraiment débile de s’emporter pour si peu. Il devait se dire que pour un centurion. La peur ne devrait pas exister… Enfin la plus part des personnes pensait à ça. Pourtant, une grande personne est quelqu’un qui s’inquiète et qui a peur pour ses proches ou pour soit-même. Sa mère lui avait dit ça. C’était ce que sa sœur lui avait rappeler avant de partir à la bataille du mont Orthys. Elle semblait revenir à ses esprits pour poser le pied dans la réalité.

« Qu’est-ce que tu fais là ? »



Aussi éphémère qu'un papillon
R. Chioné Taylor


« Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.»
Revenir en haut Aller en bas
ϟ Parchemins écrits : 17
ϟ Drachmes : 30

avatar
Nolan T. Donovan
MessageSujet: Re: Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan] Dim 5 Aoû - 23:03
Alors que je dormais, j'avais senti une étrange chaleur sur mon visage. Le sol était dur sous mon dos et peu agréable. Je ne sais pas comment j'ai atterri dans un tel endroit et cette odeur de vase me donnait la nausée. Oui, Nolan fils de Mars c'était endormi au bord du petit-Tibre. Je mettais redressé en regardant autour de moi, mes cheveux étaient en bataille et un brin d'herbe était resté collé sur ma joue. Mes vêtements était froissés et sales, donc je m'aventurais à pas de loup vers le campement. J'avais un peu honte et je ne voulais pas être vu. Finalement, le campement était vide. Il était 14h et tout le monde s’entraînait. En réalisant ma bêtise, je soupirai tout en pensant à la correction que j'allais recevoir. J'avais la gueule de bois et j'avais aussi l'impression de marcher comme un zombie. Après une bonne douche, j'enfilai un jean et un tee-shirt violet. J'avoue que pour un garçon, décrire son apparence n'était pas difficile, il suffit d'imaginer une gueule de drogué avec les habits du camp... Je me souvenais enfin de ma soirée. Une nouvelle Taverne avait ouvert ses portes dans la Nouvelle-Rome, certains légionnaires avaient participé à l'inauguration. Autant dire que là, ça décoiffe, surtout avec du Kool-Aid à volonté. Je me dirigeais vers le mess quand je m’aperçevais que mon frère avait disparu. Je ne sentais plus sa présence, alors je me dirigeais plutôt vers la ville.

Je réalisais pour la 100ième fois, que mon frangin était agaçant, surtout quand on passe l'après-midi à lui mettre la main dessus. Enfin bref, après l'avoir trouvé, je l'attirais dans le tunnel pour avoir une conversation sérieuse. Je tenais une torche dans la main pour nous éclairer, j'avais froid et faim, ce qui accentuaient ma colère. Logan était plus arrogant que moi, en fait, j'avais envie de le frapper quand il jouait le malin, comme maintenant.

-Où étais-tu ? Dis-je.

Je ne connaissais pas vraiment la raison de ma colère. Je le haïssais, pour avoir quitté le campement alors qu'il m'avait promis de rester discret ? Ou parce qu'il trouvait toujours un moyen de m'attirer des ennuis ? Je n'avais pas oublié pour cette fille. Logan me lança un regard espiègle, il me jaugeais avec défis.

-Nul part, Pourquoi ?
-Arrête de m'attirer des ennuis tu-veux ? Tu devais rester au campement.
-Non, je ne fais que commencer.

Malheureusement, je pouvais toujours courir pour qu'il m'obéisse. Voilà un autre de ses traits de caractère, moi j'étais discipliné comme un vrai fils de Mars... Mais pas lui, il ferait un mauvais soldat, mais au moins il sait se battre. Notre discussion se termina par des échanges musclés, il me chopa par la taille et tenta de me plaquer au sol, mais je me dégageai. J'avais attrapé sa veste et je le poussai contre la paroi du tunnel, sans douceur. Une pierre tomba au sol avec un grand fracas, Logan et moi, nous nous pétrifions pendant un instant. Je réalisais que les deux gardiens n'étaient pas encore passé. Une voix nous glaça le sang, j'empoignai mon frère par le bras et le poussai dans la direction opposé.

-Barres toi, vas te cacher.

Je lui avait murmuré ses mots, celui-ci réagit dans la filé et s'enfonça dans l'obscurité. Je me tournai vers cette voix et se fut Chioné qui apparaissait dans la lumière de sa torche. Apparemment je l'avais effrayée, je m’avançai en levant un sourcil. Je ne savais pas quoi répondre, je n'avais rien a faire ici. Je ramassai ma propre torche qui était tombé dans la bagarre. Ma manche était légèrement déchiré au niveau de l'épaule et mes cheveux étaient décoiffés. Je balbutiai quelque mots.

-Désolé, en fait, je n'ai rien à faire en ce moment. Alors j'ai pensé que je pouvais vous aidez à surveiller le coin. Mais ou est passé ton collègue ?

Je passais ma main droite dans mes cheveux bruns, pour les remettre en place. J'espérais que ce geste passe pour une attitude naturelle et non calculé. Chioné était toute seule, ce qui me semblait étrange. J'avais remarqué qu'elle c'était adoucit, alors je lui adressai aussi un sourire. Allait-elle remarqué mon stresse ? J'étais tendu à mort, mais une fois que je fus près d'elle, j'évitai de penser aux choses négatives. Je lui adressai un regard complice et j'ajoutai.

-Alors qu'es que tu en penses ?
Revenir en haut Aller en bas
ϟ Parchemins écrits : 93
ϟ Drachmes : 139

avatar
R. Chioné Taylor
    Yes or No
      Et si j'étais le méchant ?
MessageSujet: Re: Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan] Mar 7 Aoû - 0:37
Bizarre de chez bizarre. Chioné avait envie de mettre un doigt sur quelque chose, mais quoi ? Tout cela était vraiment étrange. Il lui fallait un moment pour réagir vraiment correctement. Pendant qu’elle attendait un signe de sa part. Elle remarqua en un premier temps qu’il était légèrement poussiéreux et après sa manche déchirée. C’était le premier dilemme. Ses yeux suivirent la main qui réarrangeait ses cheveux. Il prit la parole pour la kidnapper de ses pensées, en finissant de se recoiffer. Il s’excusait en prétendant qu’il était venu les aider. Il lui posa d’ailleurs la question sur son binôme qui n’était pas là. La centurion garda son sourire, ce qui pouvait être bizarre vu les circonstances. La jeune femme avait aussi la réputation d’être autoritaire et sévère avec les probatios et ceux des autres cohorts. Pourtant, elle fronça légèrement des sourcils pour le regarder et l’observer avec une légère moue, en faisant disparaître son sourire. Il semblait vraiment différent. Elle n’hésita pas à lui répondre, après qu’il lui ai demandé son avis et proposé son aide. Sa voix s’éleva dans la grotte, laissant transparaître que cela l'intriguait.

« Tu veux m’aider avec une manche déchirée ? Si tu as fait encore un truc de travers, tu sais que je pourrais pas encore une fois te couvrir… ? »

La jeune femme essayait de rester lucide en le regardant. Sa simple présence avait toujours réussi à la mettre hors d'elle même et de ses fonctions. Elle avait l’impression qu’il y avait une autre personne devant lui. Il semblait comment dire plus serviable ? Mais c’était autre chose qui la chiffonnait. Elle ressentait une aura différente à d’habitude. Elle semblait comme plus forte et puissante. Est-ce qu’il y avait un lien ? Chioné recula pour bouger son bras et éclairer le lieu où se trouver la flamme. On pouvait voir des marques assez étranges. Elle essayait d’analyser la situation. Elle s’approcha délicatement de lui en penchant un peu la tête et essayait de déceler une chose qui semblait se pendre sur le nez. Elle le regarda pour finalement lui dire une de ses conclusions qui lui semblait bien loin de la vérité.

« Rassure-moi que tu ne fais pas partie de l’ennemi… Parce que là, j’en prendrais vraiment cher pour mon grade si on apprenait que j’ai embrassé un partisan. »

Elle n’avait même pas cherché à retenir ses mots ou encore sa phrase. C’était sorti impulsivement de sa bouche. Elle finit par traduire l’information qu’elle venait de divulguer. Ses joues se teintèrent légèrement avant de reprendre plus ou moins son calme. La centurion mit la flamme de la torche entre les deux. Il fallait qu’elle prenne le contrôle de la situation, même si elle y semblait incapable pour le moment. Elle était centurion. Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Il fallait qu’elle respecte son grade et quelle honneur Rome et protège ses citoyens. Pourtant, une image se mettait en flash un ancien baiser et le fait de l’avoir couvert. Elle devait juste assumer ce qu’elle avait commencé. Et il semblait complètement différent à normalement. Cela devait être elle. Son regard se portait sur lui pour essayer de deviner chaque trait de visage.



Aussi éphémère qu'un papillon
R. Chioné Taylor


« Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan]
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't be afraid of the dark. [Pv. Nolan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» III.02 - Afraid In The Dark (Feat Manakel)
» don't be afraid of the dark. (libre)
» afraid of the dark ~ zinzin/picsou
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La légende de HoO :: LE CAMP JUPITER :: LE TUNNEL CALDECOTT-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit